Bio

Français

Marianne Costa est poète, romancière, actrice, traductrice et conférencière.
Jeune fille, elle fait ses études à Paris : hypokhâgne et khâgne, puis l’ENS Fontenay et une maîtrise de Littérature Comparée. Parallèlement elle tourne comme chanteuse de rock en France et au Québec et gagne sa vie comme traductrice de romans sentimentaux. La rencontre avec la Méthode Feldenkrais et avec la méditation vient mettre un peu de silence et de patience dans un parcours jusque-là un peu cérébral.
A vingt-quatre ans, après une brève expérience professionnelle dans l’édition, elle renonce à s’insérer socialement, entame une psychanalyse, se forme au théâtre auprès de Jacques Lecoq, apprend le Serbo-Croate et s’envole à l’hiver 1995 pour Sarajevo où, dans le contexte de l’immédiat après-guerre, elle travaillera bénévolement comme assistante de littérature française à la Faculté des Lettres et comme collaboratrice au Centre Culturel André Malraux.
Depuis, elle a publié plusieurs recueils de poèmes en français et en traduction italienne, ainsi qu’un roman : No Woman’s Land (Grasset, également traduit en quatre langues), joué au théâtre et au cinéma (Jacques Baratier, Damien Odoul, Cynthia Mitchell…) dirigé des ateliers d’écriture en Bosnie (Une Guerre en Europe, Livre de Poche Jeunesse), et publié, en collaboration avec Alejandro Jodorowsky, deux essais, le premier sur le thème du Tarot comme structure symbolique ( La Voie du Tarot, Albin Michel, 2004) et le second sur l’étude de l’Insconscient familial (Métagénéalogie, Albin Michel, 2010).
La somme de ces expériences oriente son intérêt vers une question fondamentale : qu’est-ce que « raconter des histoires »? Comment la fiction et la vie interagissent-elles, de préférence pour le meilleur mais parfois (comme dans les cauchemars familiers qui nous hantent), aussi pour le pire? Est-il possible de considérer une part de l’expérience et de l’action humaine comme une fiction réparatrice? La lecture du Tarot, la narration de l’histoire familiale, le focusing à l’écoute des métaphores du corps, la création poétique et théâtrale, sont autant de facettes de cette recherche.

Castellano

Marianne Costa (Francia, 1966) es actriz, escritora, taróloga y arbolista. Ha publicado la novela El Infierno Prometido (Siruela: 2004) y, junto con Alejandro Jodorowsky, los libros La Vía del Tarot (Siruela: 2004) y Metagenealogía (Siruela: 2011). Como actriz ha participado en los filmes L’histoire de Richard O. (Damien Odoul, 2007), Rien, voilà l’ordre (Jacques Baratier, 2003) y Echek (Adán Jodorowsky, 2000). Actualmente sigue desarrollando su obra literaria, mientras recorre el mundo impartiendo numerosos talleres sobre Tarot, Metagenealogía, Constelaciones Tarológicas y Ficciones Sanadoras.

English

Marianne Costa, born 1966, holds a M.A. in comparative literature and studied at Ecole Normale Supérieure. She has published several books translated in various languages, among which : No Woman’s Land (novel, Grasset 2004), The Way of Tarot (with Jodorowsky, Inner Traditions 2005, German edition Windpferd 2008) and Metagenealogy (France 2011, USA 2014, a study of family as both a treasure and a trap, also with Jodorowsky). Her polyfacetic carreer includes working pro bono as a French literature assistent during the war in Sarajevo, being a professional actress and singer, writing and translating poetry, novels and essays, and teaching groups worldwide in Tarot, Metagenalogy what she calls « healing fictions », an original technique that combine and surpasses therapy, self-development and artistic expression. She lives in Paris.

Francais (courte)

Marianne Costa, née en 1966, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure et titulaire d’une maîtrise en littérature comparée, est écrivain, comédienne et conférencière. Elle a publié plusieurs livres traduits en plusieurs langues parmi lesquels No Woman’s Land (roman, Grasset 2004), La Voie du Tarot et Métagénéalogie (en coécriture avec Alejandro Jodorowsky, chez Albin Michel) et divers ouvrages de poésie. Sa carrière multiforme l’a conduite à oeuvrer comme assistante bénévole de littérature française à la Faculté de Sarajevo dans l’immédiat après-guerre, à travailler comme comédienne et musicienne au théâtre et au cinéma, à traduire et à écrire de la poésie, des romans et des essais, et à enseigner en Europe et aux Amériques, depuis une dizaine d’années, des séminaires créatifs issus de l’intérêt pour Tarot, l’exploration des liens transgénérationnels et divers processus de présence et de narration consciente qu’elle regroupe sous le terme générique de « Fictions Réparatrices », une discipline à mi-chemin entre travail sur soi et exploration artistique. Elle vit à Paris, et voyage fréquemment.